New York

Promenades 👟

Brooklyn Bridge

Incontournable de New-York !
Le pont de Brooklyn connecte l’Ăźle de Manhattan au quartier de Brooklyn, plus isolĂ©.
On peut l’emprunter Ă  pied et profiter ainsi d’une agrĂ©able promenade au dessus de l’eau. En plus de fouler un des plus beaux ponts du monde, on bĂ©nĂ©ficie d’une vue magnifique sur la pointe de Manhattan. Puis soulignons que, en Ă©tĂ©, il y fait frais!

Ma seule crainte Ă©tait de marcher serrĂ©e comme une sardine et devoir retenir une horde de touristes le temps de prendre une photo dĂ©cente. MĂȘme Ă  ce niveau, pas de souci : le pont dispose de deux bandes, l’une pour les piĂ©tons et l’autre pour les vĂ©los. Lorsque les piĂ©tons respectent cette sĂ©paration, il est alors possible de prendre des photos de la bande Ă  vĂ©los – vide – et ainsi avoir une jolie vu depuis le pont.  De plus, de par sa longueur, les personnes plus loin peuvent vite devenir toute petites par effet de perspective. Il est alors possible de prendre une photo tout Ă  fait dĂ©cente d’un ami sur le pont.
Une fois la traversĂ©e terminĂ©e, comme on adore le Brooklyn Bridge et qu’on en veut encore on peut l’admirer en flĂąnant le long de l’eau et dans les parcs de DUMBO (voir article suivant).


DUMBO & Brooklyn Heights

C’est quoi ce nom me direz-vous ? DUMBO est en fait l’acronyme de Down Under the Manhattan Bridge Overpass. Ce quartier est accessible depuis le pont de Brooklyn et offre d’ailleurs une vue magnifique sur ce dernier avec l’üle de Manhattan en arriĂšre-plan. Une autre vue que j’ai trouvĂ© trĂšs belle est celle reprise sur la banniĂšre de l’article. On y voit non pas le pont de Brooklyn mais son petit frĂšre, le pont de Manhattan.

Les promenades le long de l’eau sont particuliĂšrement agrĂ©ables : on y dĂ©couvre des parcs, des anciens entrepĂŽts remis Ă  neuf pour accueillir des restaurants, des lofts ou des bureaux.
Lors des chaudes journĂ©es d’étĂ©, il est aussi possible de goĂ»ter une dĂ©licieuse glace au « Brooklyn Ice Cream Factory » : une fabrique de glaces artisanale installĂ©e dans une ancienne station de pompiers et qui semble tout droit sortie des annĂ©es 1950 !


La High Line

Coup de cƓur assurĂ© si, comme moi, vous prĂ©fĂ©rez les grandes villes Ă  petite doses. La High Line est une ancienne ligne de chemin de fer qui a Ă©tĂ© rĂ©amĂ©nagĂ©e en circuit de promenade suspendu entre les immeubles.

VĂ©ritable parcours zen, la High Line offre un chemin entourĂ© de verdure et parsemĂ© d’aires de repos. On y dĂ©ambule avec plaisir en oubliant presque la ville qui nous entoure! Au dĂ©tour des immeubles, on peut profiter d’une vue plongeante sur une artĂšre de la ville ou d’un tag colorĂ© tel que celui affichĂ© dans la section “Bonus” (personnellement, je le trouve super classe!).
De plus, les immeubles sont un peu moins hauts dans ce quartier rĂ©duisant d’autant plus l’effet “Ă©crasant” que l’on peut parfois ressentir dans le centre.

Une fois la promenade terminée, il est possible de se rendre en quelques minutes au Chelsea Market pour y déguster une pizza, un sandwich ou une délicieuse pùtisserie.

đŸƒâ€â™€ïžY aller : DĂ©part Ă  l’intersection de Gansevoort et Washington Street, y accĂ©der via les lignes de mĂ©tro A, C, E, L ou 7.

⌛Combien de temps y consacrer : La balade dure 1h


Le quartier gay

Lors d’un passage Ă  Greenwich, n’hĂ©sitez pas Ă  vous promener autour de Gay Street : vous y dĂ©couvrirez des drapeaux colorĂ©s accrochĂ©s un peu partout (Ă©videmment), des bars aux noms Ă©vocateurs ou encore de petites pancartes aux jeux de mots trĂšs orientĂ©s. 

Si vous y passez en fin de journĂ©e, plusieurs bars proposent des spectacles de jazz. Si en revanche vous y allez en journĂ©e, poussez la porte du Big Gay Ice Cream Shop au 61 Grove Street (si vous voyez une devanture avec une Ă©norme licorne qui mange une glace, c’est lĂ ). Les glaces y sont dĂ©licieuses et originales!

đŸƒâ€â™€ïž Y aller : Lignes de mĂ©tro 1 et 2 arrĂȘt Ă  Christopher Station

⌛ Combien de temps y consacrer : Quelques heures, de prĂ©fĂ©rence en fin d’aprĂšs-midi ou le soir


Time Square

Au carrefour entre la 7th Avenue et Broadway, Times Square offre un spectacle assez impressionnant (surtout de nuit). Ce centre Ă©lectrique de New York est illuminĂ© par de gigantesques panneaux publicitaires et semble animĂ© en toute heure du jour et de la nuit. 
Pas facile de savoir oĂč donner de la tĂȘte entre les Ă©crans aux couleurs vives, la foule en perpĂ©tuel mouvement et les yellow cab qui zig-zagent sur le boulevard!


Harlem

Harlem est le plus grand quartier de New-York! Longtemps boudĂ©, il a pourtant beaucoup Ă  offrir tel : gospel, soul food, bars Ă  jazz, brownstone houses, …

C’est pas un peu dangereux ?

Non du tout ! C’est vrai que de par son histoire, Harlem n’a pas une bonne rĂ©putation dans les esprits. En effet, c’est l’une des plus grandes communautĂ©s noire des Etats-Unis et le quartier a souffert de pas mal d’émeutes, d’injustices et de crises sociales au cours des annĂ©es. 
A l’heure actuelle cependant, les tensions ont faibli et il est trĂšs agrĂ©able de se promener dans les rues bordĂ©es de jolies maisons « brownstone Â» de Harlem.

Admettons, mais que peut-on voir et faire Ă  Harlem ?

DĂ©jĂ , se promener dans les rues trĂšs vivantes de Harlem : l’artĂšre principale – le boulevard Malcom X – regorge de bars et de restaurants. Si vous bifurquez dans l’une des rues rĂ©sidentielles, vous pourrez dĂ©couvrir les belles maisons en briques brunes dites « brownstone Â». Ça change du centre de New-York et de ses gratte-ciels (et ça repose la nuque !). 

Et bien sĂ»r, tous les dimanches matin il est possible d’assister Ă  un Gospel ! Difficile de vous conseiller une Ă©glise en particulier par contre, car la plupart des touristes ont pris d’assaut les plus grandes Ă©glises ce qui doit sĂ»rement dĂ©naturer un peu l’expĂ©rience.

Lors de notre visite, j’avais choisi d’éviter les recommandations des guides et de tripadvisor et j’avais choisi une petite Ă©glise au hasard en regardant sur Google maps.

C’est ainsi que l’on s’est retrouvĂ©s dans la « First Corinthian Baptist Church ». Mes amis et moi avons eu la chance d’ĂȘtre au rez de chaussĂ©e avec les fidĂšles. Je dis la chance car avec la quantitĂ© de touristes qui envahissent les Ă©glises de Harlem, il n’est pas rare qu’une zone de l’Ă©glise soit dĂ©diĂ©e aux Ă©trangers. Il ne faut pas leur en vouloir, cette organisation a Ă©tĂ© mise en place car nombre de touristes, pressĂ©s ou lassĂ©s, quittent la messe avant la fin. Quelle autre alternative dĂšs lors que de les isoler pour Ă©viter les interruption intempestives…

Bref, nous avons donc eu la chance d’ĂȘtre au milieu des fidĂšles. Ces derniers nous ont accueillis chaleureusement Ă  coups de grands sourires et de serrage de mains. On nous a prĂȘtĂ© une bible pour suivre les chants et hop, la messe a commencĂ©!

Cette derniĂšre Ă©tait en rĂ©alitĂ© une succession de chants dynamiques portĂ©s par un chƓur et de discours “feel good” ponctuĂ©s d’un “Amen” une fois de temps en temps. TrĂšs clichĂ©, mais on adore!

Seule petite dĂ©ception, il s’agissait d’un chƓur composĂ© uniquement d’hommes, du coup ça manquait un peu de notes aiguĂ«s de temps en temps. Mais lĂ , on devient pointilleux!

đŸƒâ€â™€ïž Y aller : en mĂ©tro avec les lignes 2 et 3.

⌛ Combien de temps y consacrer : une petite journĂ©e avec un gospel, une aprĂšs-midi sinon.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *