Cuba

Pratique

Infos utiles

  • Monnaie :

A ce niveau, Cuba est un peu particulier : le pays dispose non pas d’une monnaie mais de deux !
Il y a d’une part le peso cubain (CUP), utilisé par les locaux et le peso cubain convertible (CUC) plutôt réservé aux étrangers.
Et la conversion entre les deux n’est pas anodine étant donné que 1 CUC équivaut à ~26 CUP !

Jongler entre deux monnaies si différentes, quelle horreur !

Pas du tout !
En fait, à moins de (vraiment) sortir des sentiers battus ou de faire une halte dans un petit village peu touristique, il se peut même que vous ne voyiez jamais la couleur d’un CUP.
De plus, si le facteur de conversion entre CUC et CUP est conséquent, il ne l’est pas du tout avec l’euro ou le dollar.

En effet :

1 CUC = 1 $ (facile !)
1 CUC = 0,9€ (on peut même arrondir à 1 si on veut).

Mon conseil

Se procurer de l’argent à Cuba n’est pas toujours facile et payer par carte est assez rare en dehors de la Havane.
Il nous est d’ailleurs arrivé de nous retrouver, mon compagnon et moi, dans un petit village isolé ne disposant pas d’ATM et dont la banque servait plutôt de maison communale/ poulailler 🐤.

Gardez donc un œil sur vos dépenses et sur la liquidité dont vous disposez.
Le mieux pour un pays comme Cuba est de prendre un de ces petits sacs « invisibles » qu’on garde sous un t-shirt.

  • Décalage horaire avec l’Europe
  • Oui, Cuba est à GMT-5
  • Langue parlée

Les cubains parlent un espagnol plus lent et beaucoup plus facile à comprendre que celui parlé en Espagne.
Ils ont également ajouté à l’espagnol « classique » des mots qui leur sont propres. En voici quelques-uns qui pourraient vous servir :

  • – El carro = équivalent de l’espagnol « el coche » = la voiture
  • – El absorbente = équivalent de l’espagnol « la paja » =  la paille (très utile si comme moi, vous faites la guerre au plastique)
  • – El jintero = le petit arnaqueur (voir la section « déceptions »)
  • – Rentar = équivalent de l’espagnol « alquilar » = louer
  • – El Tabaco = le cigare
  • – La Yuma = les Etats-Unis
  • Durée minimum sur place

10 jours pour voir les sites principaux, 2 semaines pour aller un peu plus loin et profiter pleinement.

Si vous souhaitez faire l’île d’est en ouest, 3 semaines est alors un minimum.

  • Electricité, besoin d’un adaptateur depuis l’Europe?

Oui, l’île est alimentée en courant 110 volts et les prises sont similaires à celles des Etats Unis: deux fiches plates.

  • Budget

💰💰


Quand partir ?

De octobre à avril le temps est agréable sur l’île et oscille autour de 20-25° en moyenne.

L’été en revanche s’avère étouffant, climat tropical oblige ! Cela rend les randonnées et les visites très fatigantes. De plus, le risque de catastrophes naturelles comme les ouragans ou les cyclones augmente.


Formalités

Pour entrer à Cuba vous aurez besoin :

  • D’un passeport valide
  • D’une carte de tourisme

La carte de tourisme est l’équivalent d’un VISA. Il s’agit d’un document officiel remis par l’ambassade pour le prix de ~ 25€.
Elle donne le droit d’entrée sur le territoire Cubain pour une durée maximale de 30 jours.


Que prendre dans sa valise ?

Le pays étant pauvre et économiquement isolé suite au blocage des Etats-Unis, il est difficile de trouver des biens de la vie de tous les jours à Cuba.

Ne vous dites donc pas « au pire, j’en achèterai sur place » et prenez impérativement les éléments suivants :

  • Crème solaire 50, ça tape si près de l’équateur (idéalement une crème respectueuse des océans)
  • Savon – Shampoing
  • Médicaments – Désinfectant
  • Rasoir
  • Anti-moustique tropical

Vous pouvez également prendre ces éléments en surplus pour en laisser à vos hôtes, voire même prendre des vêtements que vous ne portez plus. Ils feront des heureux et libéreront de la place dans vos bagages pour le retour (cela sera utile pour caser les bouteilles de rhum!).


Comment se déplacer ?

La voiture

Les choses pas marrantes commencent… si vous avez lu la minute culture, vous saurez que Cuba dispose d’un parc automobile extrêmement réduit.

Le plus simple pour voir un maximum de choses reste pourtant la voiture ! Hélas, loi de l’offre et de la demande : c’est super cher…
De plus, cela revient à vous promener avec une pancarte « TOURISTE » et vous attirerez invariablement le regard.

Enfin, sachez que si la plupart des routes sont praticables, certaines peuvent vous entraîner dans un jeu vidéo grandeur nature où le but sera d’éviter les nids de poule, prendre les bosses à la juste vitesse et repérer ce que j’appellerai les « bourrelets de goudrons » (des zones de la route déformées par la chaleur et formant un repli).

Le boss du dernier niveau!

Si vous prévoyez de vous déplacer en voiture, je vous conseille vivement de prendre connaissance de l’article suivant qui reprend toute une série de conseils et d’explications.

Le bus

Une autre solution est de prendre le bus.
Il existe différentes compagnies reliant les villes touristiques telles que Viazul, Transtur et Gaviotta.

En période touristique (principalement juillet, août et décembre) il vaut mieux réserver à l’avance via le site www.viazul.com, même si cela retire de la flexibilité une fois sur place.
L’inconvénient des bus est qu’on est tributaire des villes qu’ils desservent. En revanche, c’est nettement moins cher que la voiture.

Le taxi

Dans les villes, il existe bien sûr des taxis. Les plus typiques étant ces vieilles voitures américaines colorées tout droit issues du film Grease ou encore les « Coco taxi » des sortes de petits Tuk-tuk ronds.

Autres

Les cubains ont l’habitude de se déplacer en vélo, à cheval ou dans la benne d’un camion ! Libre à vous de tester également ces moyens de transports !

Mon conseil

Téléchargez impérativement depuis chez vous l’application maps.me et ses cartes hors ligne avant de partir.


Et les logements, ça donne quoi ?

Le plus simple et le plus répandu est de passer par des casa particulares, des maisons d’hôte si vous préférez.
Personnellement, c’est une expérience que j’ai beaucoup appréciée. Elle permet notamment de discuter et d’échanger avec les locaux.

La formule est souvent la même (tarifs de 2019):

  • Nuit entre 15 et 30 CUC ( ~ 13,5 et 27€) pour deux selon le type de casa
  • Petit déjeuner à 5 CUC ( ~ 4,5 €) composé d’un jus de fruits, café, œufs, pains et fruits
  • Possibilité de manger le soir chez l’hôte qui se fera un plaisir de cuisiner un bon petit plat. Compter alors 10-15 CUC (~ 9 – 13,5 €)

Il en existe un paquet, pas besoin de réserver à l’avance sauf si vraiment ça vous tracasse de partir sans points d’accroche !

Et on les trouve comment ces casa si on ne réserve pas à l’avance ?

Si vous avez maps.me, c’est très facile car la plupart sont référencées sur les cartes hors ligne.
Sinon, vous pouvez aussi vous promener et chercher sur les façades un symbole qui ressemble à un œil bleu – ou un bateau ? –

Vous voyez quoi, vous?

En revanche, évitez si possible de céder aux avances d’un rabatteur. Vous risquez de payer plus cher.

Si par sécurité vous préférez réserver à l’avance, vous pouvez passer par le site de Airbnb qui dispose de plus d’adresses que l’habituel booking.com.

Il est également possible de loger dans des hôtels. Néanmoins, ceux-ci sont chers et le personnel a tendance à être un peu froid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *