Canada

La ville de QuĂ©bec 🌇

Si vous passez de MontrĂ©al Ă  QuĂ©bec, prĂ©parez-vous Ă  ĂȘtre surpris(e) !
Personnellement, je m’Ă©tais un peu renseignĂ©e sur quoi faire et quoi voir Ă  QuĂ©bec mais sans aller dans le dĂ©tail. Je m’imaginais donc une ville moderne disposant d’un centre qui avait conservĂ© un aspect disons “vieillot”…

En fait, pas du tout: La ville de QuĂ©bec a un petit cĂŽtĂ© aussi ancien que celui de MontrĂ©al est moderne! Vous ne trouverez pas un gratte ciel Ă  QuĂ©bec, en revanche le centre s’organise autour de petites maisons de brique reliĂ©es entre-elles par des rues anciennes faites de gros pavĂ©s…

Pour ĂȘtre entiĂšrement honnĂȘte, je n’ai pas eu de coup de cƓur pour la ville de QuĂ©bec. Je pense avoir jouĂ© de malchance Ă©tant donnĂ© que le jour ma visite, le ChĂąteau de Frontenac Ă©tait en rĂ©novation, les premiĂšres neiges sont tombĂ©es baignant la ville dans une atmosphĂšre grisĂątre et tristounette et malgrĂ© tout ça, le centre Ă©tait quand mĂȘme pris d’assaut par une multitude de touristes (Oui oui j’en faisais partie mais entre touristes on apprĂ©cie moyennement la prĂ©sence de nos semblables.. avouez-le!)

Je vous fais malgrĂ© tout part des Ă©lĂ©ments qui me semblent incontournables lors d’une visite de la ville :

Ses jolies rues pavées

Comme je le disais, ce qui distingue QuĂ©bec de la plupart des grandes villes c’est son absence de grattes ciels et de bĂątiments modernes.
RĂ©sultat? La partie principale de la ville (celle qui se trouve dans l’enceinte des remparts) est constituĂ©e de petites rues piĂ©tonnes qui se faufilent entre d’anciennes bĂątisses de pierre. Le tout est super charmant !

La rue la plus connue s’appelle la rue Saint Jean. HĂ©las qui dit connu dit touristique et on y retrouve principalement des magasins de souvenirs et des restaurants (sans compter des vagues incroyables de touristes!)

N’hĂ©sitez donc pas Ă  vous perdre dans les autres petites rues de la vieille-ville pour mieux vous imprĂ©gner de son atmosphĂšre.
Comme je l’ai fait pour la ville de MontrĂ©al, je vous propose un agrĂ©able itinĂ©raire de 2km (~ 30-45 minutes) qui vous fera dĂ©couvrir les plus jolies rues de QuĂ©bec :

Itinéraire élaboré avec amour !

1. Commencez votre promenade au niveau de la rue du Petit-Champlain (ma prĂ©fĂ©rĂ©e). Il s’agit d’une rue commerciale assez Ă©troite mais qui a la particularitĂ© de disposer d’un petit escalier de bois (l’escalier Casse-cou). Super pratique pour prendre une jolie photo ou simplement profiter d’une vue en hauteur.

2. En face du Théùtre Petit Champlain, à cÎté du numéro 73 de la rue du Petit-Champlain se trouve un discret escalier. Empruntez-le.
Vous vous retrouverez alors sur le Boulevard Champlain qui en soi n’a rien de “waw” mais attendez l’Ă©tape suivante.

3. Remontez le boulevard comme si vous vouliez retourner Ă  l’escalier et engagez vous dans la rue du Cul-de-Sac (la premiĂšre sur votre gauche).
Pourquoi on l’aime? Parce que si vous avez de la chance, il se pourrait que le haut de la rue soit dĂ©corĂ© d’une multitude de parapluies colorĂ©s ou de lumiĂšres ou de guirlandes de flocons (en hiver bien sĂ»r!).
Pour illustrer cela, je me permets de mettre une photo issue de Wikimedia – une fois n’est pas coutume, si vous voyiez ma vilaine photo sous un ciel gris vous comprendriez – .
En levant les yeux – dĂ©coration prĂ©sente ou non – vous pourrez apercevoir le ChĂąteau de Frontenac.

la rue du Cul-de-Sac en été

4. Traversez la rue du Cul-de-sac (qui n’est pas un cul-de-sac! Aah ces QuĂ©bĂ©cois..) pour aboutir sur la rue notre Dame.
Remontez-cette derniĂšre qui est vraiment jolie jusqu’Ă  l’Eglise Catholique Notre-Dame-des-Victoires situĂ©e sur une petite place.

5. Continuez votre route sur la rue notre Dame jusqu’au croisement avec la CĂŽtĂ© de la Montagne. LĂ , traversez puis bifurquez Ă  droite et puis tout de suite Ă  gauche pour entrer dans la rue Sault-au-Matelot.
Cette petite rue fait le lien entre la zone du Petit-Champlain et du Vieux-Port.

6. Promenez vous sur la rue Sault-au-Matelot jusqu’Ă  atteindre la Rue de la barricade. Bifurquez Ă  gauche au croisement des deux rues afin d’atteindre la rue Sous-le-Cap (vous suivez toujours?).
Une autre de mes prĂ©fĂ©rĂ©es! Les façades de part et d’autre de la rue sont reliĂ©es entre-elles par de nombreuses petites passerelles de bois colorĂ©es.

7. Au bout de la rue, vous tomberez sur la CĂŽte du Colonel DambourgĂšs. Mauvaise nouvelle : vous devez prendre Ă  gauche (par oĂč ça monte…).
Traversez ensuite la cĂŽtĂ© de la Canoterie pour emprunter l’escalier qui se trouve en face de vous (ça se mĂ©rite la poutine..)

8. En haut de l’escalier vous vous retrouverez en face d’une maison au style que – personnellement – j’adore : un peu famille Adams urbaine (si vous suivez et que vous ĂȘtes devant, je vous laisse juger si cette description fait sens).
Vous ĂȘtes en rĂ©alitĂ© sur la rue des remparts dĂ©limitĂ©e par de jolies maisons historiques d’un cĂŽte (dont la pseudo maison de la famille Adams) et le mur de fortifications de l’autre.

9. Profitez de la – petite – vue sur la basse ville avant d’emprunter la rue Saint Flavien pour ensuite tourner Ă  droite dans la rue Couillard, tout aussi charmante.

10. Et… au bout de la rue Couillard vous voilĂ  arrivĂ©s Ă  la fameuse rue Saint-Jean : l’artĂšre principale dont je vous parlais au dĂ©but de cet article.
L’occasion de faire une pause dans un des cafĂ© ou de dĂ©penser vos sous dans des magasins Ă  souvenirs đŸ‘ŒđŸŒ

11. Rendez-vous ensuite Ă  la rue du TrĂ©sor qui se trouve en face de la place d’Armes en empruntant successivement les rues Cook et Saint-Anne.

12. Je vous propose de terminer cette premiĂšre promenade en flĂąnant le long de l’agrĂ©able rue Saint Louis avant de vous arrĂȘter au niveau de la terrasse Dufferin. Un magnifique belvĂ©dĂšre devant le ChĂąteau de Frontenac avec vue sur le fleuve… ❀


La terrasse Dufferin et la promenade des Gouverneurs

La terrasse Dufferin est un grand belvĂ©dĂšre au sol de bois d’oĂč on bĂ©nĂ©ficie d’une vue magnifique sur le Saint Laurent d’un cĂŽtĂ©, et sur le ChĂąteau Frontenac de l’autre. A mon sens, c’est un peu le cƓur de la ville de QuĂ©bec !

Si vous vous marchez le long de la terrasse, vous aboutirez Ă  un moment donnĂ© sur la promenade des Gouverneurs. Il s’agit d’un espace piĂ©tonnier qui longe la citadelle et se termine au niveau des plaines d’Abraham.

Si vous y ĂȘtes en hiver, comme moi, vous pourrez admirer la vaste Ă©tendue blanche du parc et mĂȘme y faire un Ă©norme bonhomme de neige! De plus, entre dĂ©cembre et mars on peut y faire du ski de fond ou des promenades en raquette …
En Ă©tĂ©, l’ambiance est certainement toute autre Ă©tant donnĂ© que de nombreuses activitĂ©s y sont organisĂ©e (je le sais, j’ai vu les flyers gelĂ©s sur les tableaux d’affichage !)


Le traversier

Une activité facile, sympa et pas trÚs chÚre consiste à prendre le traversier (le ferry) qui relie la ville de Québec à Levy.
Cela permet d’admirer la ville de QuĂ©bec avec du recul (vue superbe sur le ChĂąteau de Frontenac… ).

Le mieux est de prendre le ferry en fin d’aprĂšs-midi et de faire une petite promenade dans le quartier rĂ©sidentiel calme et agrĂ©able de LĂ©vy, ensuite profiter du coucher de soleil sur QuĂ©bec depuis l’autre rive avant de reprendre le traversier pour manger un bout Ă  QuĂ©bec.

đŸƒđŸŒâ€â™€ïž Y aller : Embarquement au niveau du quartier Petit Champlain
⌛ DurĂ©e : Le ferry passe toutes les 12 minutes, donc c’est tranquille!


OĂč loger ?

A mon sens, le plus pratique est de sortir du “centre nĂ©vralgique”, c’est-Ă -dire la basse ville et la vieille ville, et de trouver un logement dans un quartier calme qui permet malgrĂ© tout d’atteindre le centre Ă  pied.

Pour ma part, j’avais logĂ© dans le quartier Saint Roch ce qui s’est avĂ©rĂ© ĂȘtre un trĂšs bon choix : les sites touristiques Ă©taient accessibles Ă  pied, il y avait pas mal de petits restaurants sympas (Les Salons d’Edgar pour ne citer que celui lĂ  !) et le quartier Ă©tait calme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *