Japon

Gastronomie 🍣

Il y a tellement de choses à dire sur la gastronomie japonaise! On va tenter de faire les choses bien : je vais vous présenter quelques ingrédients phares, les plats typiques et enfin les boissons à déguster au pays du soleil levant.

Ingrédients de base

Le riz, “kome” en japonais, est à la base de l’alimentation. Le riz de type “japonica” (facile à retenir) est le plus cultivé au Japon, il est légèrement collant après cuisson ce qui permet de le manger facilement avec des baguettes.
Mais le riz peut également être retrouvé sous forme de pâte, principalement dans les desserts (voir section ci-dessous).

Sans grande surprise, le soja est un autre incontournable de la culture culinaire au Japon. Il peut se retrouver sous différentes formes:
– Le tofu est issu du caillage du lait de soja
– La sauce soja sert souvent en cuisine et lors de l’assaisonnement des sushis. Saviez-vous qu’il n’existe pas de sauce soja sucrée au Japon? C’est une invention purement européenne (si si!)
– Le natto est à base de graines de soja fermentées. Je vous préviens, c’est spécial…

Le nori, une feuille d’algue séchée, se retrouve souvent autour des onigri et des maki voire dans certains ramens.

Il est bien sûr possible de goûter différents types de poissons au Japon. Vous en faire la liste serait ennuyeux et inutile. Un type de poisson mérite cependant qu’on s’y attarde: le fugu. Ce poisson est mortel si il n’est pas découpé correctement. C’est pourquoi les restaurateurs doivent disposer d’une licence pour en servir à ses clients!

Pour la viande, c’est possible mais plus compliqué. En effet, celle-ci est généralement importée. La viande la plus célèbre du Japon est bien sûr la viande de bœuf de Kobe. Si vous cherchez un juste milieu, la viande de bœuf de Nagasaki est également très bonne et moins chère.


Les plats et desserts

Les plats

Le ramen est un plat à base de nouilles servies dans un bouillon et accompagnées de de viande et de garnitures. Chaque région a sa recette et on est rarement déçu!

Les udon et les soba sont également des nouilles, cette fois servies dans un bol et accompagnées de sauce et de garnitures.
Ah oui, tout ça se mange bien sûr avec des baguettes (prévoyez un bavoir)

Les sushis, classiques de la cuisine japonaise! Une boule de riz, un petit morceau de poisson, quelques garnitures et le tour est joué!

Les onigri quant à eux sont l’équivalent japonais de nos sandwichs : du thon, du saumon, etc. entouré de riz et fermé par une feuille de nori. Super pratique en cas de petit creux.

Le bento est plutôt comparable à une boîte à tartine. Les japonais préparent leur repas le matin et l’emportent avec eux pour le repas de midi. Les bento sont connus chez nous pour les efforts de présentation déployés par les japonais lors de leur préparation.

Les gyozas sont de gros raviolis à la pâte fine renfermant de la viande et/ou des légumes. Ils peuvent être cuits soit à la vapeur, soit grillés et sont généralement servis avec de la sauce soja.

Les yakitoris sont des brochettes de viande grillées et légèrement caramélisées.

Les desserts

Au rayon sucré, le choix est finalement assez limité!

Il existe des pâtisseries à base de riz appelés mochi. Ce sont de petite boule de pâte lisse à l’aspect légèrement poudré. Elles sont souvent fourrée et contiennent parfois des fraises entières!
D’autres pâtisseries typiques sont les petit gâteaux à base de farine tels les yakigashi ou les manju (voir section “Hiroshima et ses environs“). Ils se rapprochent plus des “pancakes”.


Les boissons

La boisson la plus connue est certainement le saké, carrément appelé nihonshu (= alcool japonais) là bas. Sans grande surprise, le saké est un alcool à base de riz dont le taux d’alcool varie souvent entre 12 et 14%.

L’alcool de prune ou Umeshu est un dérivé du saké à base de prune. Très doux et sucré, il est traduit en “plum wine” pour les touristes. Et c’est un vrai délice!

Il existe également plusieurs bières japonaises, la plus connue étant la “Asahi”. Si vous vous demandez comment on dit bière en japonais, c’est facile: bîru!

On pourrait croire que le whisky est typiquement écossais.. pourtant, les japonais ont réussi à maîtriser l’art de distiller et sont maintenant reconnus dans ce domaine! N’hésitez d’ailleurs pas à tester l’un des bars à whisky de Tokyo. Intimistes et disposant d’une carte impressionnante, ils ont de quoi surprendre…

Enfin, le thé est consommé chaud ou froid au Japon. Les deux plus connus étant le sencha (thé vert) et le macha (thé vert aussi, de couleur un peu radioactive). Ce dernier est en réalité issu d’une poudre de thé moulue qui est également utilisé pour les pâtisseries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *