Vol retardé ou annulé

Vous êtes victimes d’une annulation ou d’un retard de vol? Très peu de personnes le savent, mais dans ce cas de figure, la seule solution n’est pas de s’asseoir et de pleurer car les vacances de nos rêves prennent un mauvais tournant! En effet, il est possible d’obtenir une indemnisation et/ou une ré-organisation du vol par la compagnie.

Les explications ci-dessous sont valables pour tous les vols au départ d’un aéroport européen ou pour tous les vols effectués par une compagnie aérienne européenne et atterrissant dans un aéroport européen.


Montant de l’indemnisation

Que ce soit un retard ou une annulation, le fonctionnement est le même.

Une indemnisation est possible et elle ne dépend pas du prix auquel vous avez acheté votre billet mais bien de la distance que vous alliez parcourir (distance entre aéroport de départ et d’arrivée).

Attention toutefois que l’indemnisation en cas de retard n’est valable que si l’attente dépasse 3 heures.

Pour vous aider à vous situer, le site accessible ici calcule pour vous le montant de l’indemnisation possible en fonction de votre vol.


Assistance

Si votre avion est annulé ou retardé (toujours sur une base de 3 heures de délai), vous avez droit à l’assistance suivante aux frais de la compagnie:

  • Repas et boisson – souvent la compagnie dispose de “pack” avec un sandwich et une boisson pour ce genre de circonstance.
  • Deux communications (téléphone, mail, …)
  • Un hôtel ainsi que le transport pour vous y rendre si la solution trouvée vous force à attendre le lendemain

Dans le cas, rare, où la compagnie ne prendrait pas les devants pour vous assurer cette assistance et que vous devez avancer ces frais, gardez bien les souches. Vous pourrez alors vous faire rembourser.


Vol annulé

Si le vol est annulé, vous avez deux possibilités:

  1. Vous faire rembourser le prix du billet annulé
  2. Vous faire ré-acheminer vers votre destination finale

Si vous optez pour la première solution, la compagnie doit alors effectuer le virement dans les 7 jours à dater de la remise de votre choix. Si le vol aller est annulé, le remboursement porte alors également sur le vol retour (logique en soi).

Attention cependant que si vous avez été prévenus minimum 14 jours avant la date du départ, vous n’avez pas droit à une indemnisation.


En pratique

Lorsqu’on réclame une indemnisation, il faut évidemment démontrer que notre démarche est justifiée. Pour ce faire, voici quelques règles d’or:

  • Gardez une copie de vos documents de voyage : confirmation de réservation et carte d’embarquement. Vous pouvez également demander à la compagnie une attestation de retard signée.
  • Prenez note des informations du vol : le numéro du vol (souvent 2 lettres liées à la compagnie puis des chiffres), les horaires prévus initialement ainsi que la durée du retard

Mon conseil

En cas de retard ou d’annulation, mieux vaut être prudent et garder un maximum de preuves de votre légitimité lors d’une demande de dédommagement.

N’hésitez donc pas à vous rendre au guichet de la compagnie et demander une attestation de retard/annulation ainsi que des conseils de leur part sur la manière de procéder.

Lisez attentivement les documents qui vous seront alors proposés avant de les signer. Il serait dommage d’accepter des vouchers ou des bons promotionnels à la place du dédommagement auquel vous avez normalement droit (je vous ai déjà dit que, parfois, j’étais un peu parano?).

Enfin, pourquoi pas prendre des photos du panneau d’affichage montrant le retard/l’annulation.


Exceptions

Comme pour tout, il existe quelques exceptions. Vous ne pourrez pas prétendre à un dédommagement dans les cas de figure suivants:

  • Vous avez été informé de l’annulation au minimum 14 jours avant le jour du départ
  • Le vol est annulé pour circonstance extraordinaire*
  • En cas de grève externe
  • En cas de conditions météorologiques défavorables (sécurité avant tout!)
  • En cas de fermeture de l’aéroport

*Circonstance extraordinaire? Il s’agit d’un événement qu’il n’aurait pas été possible d’éviter même si toutes les mesures raisonnables avaient été prises. Il peut s’agir par exemple d’une collision entre l’avion et un oiseau qui oblige le pilote à atterrir.